Entreprises et marchés

Bertin Technologies et le CNRS s’allient

BECHERINI, Béatrice | 22 novembre 2021 |

Le CNRS renforce ses collaborations avec Winlight, spécialiste des systèmes optiques de pointe, filiale du groupe Bertin Technologies.


Winlight System, société française détenue par Bertin Technologies (groupe CNIM), s’associe au CNRS à travers deux partenariats pour promouvoir la recherche, les études, la conception et la fabrication de composants dédiés aux optiques à haute performance. Ce projet représente l’aboutissement de relations nouées entre Winlight System et le CNRS depuis plus de 15 ans, visant à poursuivre et conclure des recherches scientifiques et technologiques majeures, en vue de commercialiser des solutions innovantes en cours de développement.


Procédé de polissage d’optiques à l'échelle sub-atomique

Une convention de partenariat a été signée afin d'installer, dans les locaux du Laboratoire souterrain à bas bruit (LSBB, CNRS/Avignon Université), une plateforme unique en Europe destinée au nano-polissage et à la métrologie associée, qui sera mise en œuvre dès le début de 2022.

La plateforme dédiée permettra de maîtriser le procédé de polissage d’optiques à l'échelle sub-atomique, et de mesurer les défauts résiduels sur les surfaces générées avec une précision dix fois plus grande qu’actuellement. Palliant les défauts de métrologie liés aux effets vibratoires et thermiques, le Laboratoire souterrain à bas bruit offrira aux équipes de Winlight des conditions de travail optimales pour évaluer la qualité du polissage.


Un  second partenariat

Le CNRS et Winlight System ont signé un deuxième partenariat pour créer un laboratoire commun entre le Laboratoire d’astrophysique de Marseille et l'entreprise. Le laboratoire commun, soutenu par l'ANR (Agence nationale de la recherche), favorisera les synergies académiques et industrielles pour la recherche scientifique, en lien avec les applications des optiques fortement polies. Il s’articulera autour de deux thèses dont les conclusions permettront de mieux répondre aux exigences de la future génération de grands instruments de la physique (synchrotrons notamment). Il répondra également aux besoins de domaines exigeants comme la production d’optiques haute performance, et l’intégration et l’expérimentation d’instruments optiques.

Parallèlement à l'annonce de son partenariat avec Winlight System, le Laboratoire souterrain à bas bruit a inauguré la première section de l’Equipex Miga, qui associe 17 partenaires académiques et industriels. Financé par l’État, via l'ANR, Miga est un projet d'équipement d'excellence qui vise à construire le premier interféromètre atomique pour étudier les déformations de l'espace-temps et de la gravitation. Grâce à une approche originale basée sur la mécanique quantique, Miga permettra d'approfondir la compréhension du champ gravitationnel terrestre sur une large fenêtre de fréquence allant de quelques dixièmes à plusieurs centaines de Hertz. L'équipement consiste en une chaîne de trois accéléromètres quantiques à atomes froids répartis le long d'un faisceau laser. Chaque accéléromètre agit comme un gravimètre qui mesure les accélérations horizontales locales ressenties par les atomes relativement aux miroirs situés aux extrémités du faisceau. Ce dispositif permet une mesure différentielle de l'accélération de pesanteur pour notamment décrire la courbure de gravité. 

Miga a installé au Laboratoire souterrain à bas bruit un interféromètre de 150 m de long en conditions souterraines réelles. Son rôle est d'étudier l'impact du bruit de fond environnant et de la géométrie des détecteurs sur la sensibilité de la mesure de la gravité à basse fréquence, afin de concevoir de manière optimale la prochaine génération de détecteurs d'ondes gravitationnelles.

Enfin, le laboratoire souterrain a également inauguré les réalisations du projet LSBB-2020, dont l'objectif était de développer et moderniser ses infrastructures et ses équipements. Financé par l’Union européenne via le Fonds européen de développement régional (Feder), l’État, le Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, le département du Vaucluse et ses fonds propres, le projet LSBB-2020 renforce les qualités bas bruit du laboratoire et le place au plus haut niveau de la compétition européenne et mondiale.


Durant la première phase du projet, de 2015 à 2018, deux axes souterrains perpendiculaires horizontaux de 150 m de long chacun ont été percés pour l’implantation et le test d’instrumentations couplées d'astrophysique et de géophysique. Le laboratoire peut ainsi accueillir des projets européens liés notamment à la métrologie à très haute sensibilité et à la compréhension des couplages entre les processus géologiques thermo-hydro-mécaniques en souterrain et la mesure physique de la gravitation et de la déformation physique et relativiste.


La seconde phase du projet, de 2018 à 2020, favorise un transfert d’innovation vers les communautés académiques et industrielles. La mise en place de capacités d’accueils extérieures à l’infrastructure souterraine permet d'assurer la gestion des équipes de recherche intervenant sur le site et d’accroître l’attractivité du LSBB pour l’incubation de projets sur le territoire. Par ailleurs, des nouveaux aménagements spécifiques ont été réalisés dans le laboratoire souterrain : équipement d’une salle d’instrumentation et de validation des protocoles expérimentaux (600 m3), renforcement de l’ergonomie et du conditionnement de l’environnement de la capsule blindée pour les expériences et développements instrumentaux aux résolutions ultimes (1 200 m3). Ces aménagements renforcent la compétitivité des qualités bas bruit uniques du LSBB.


« Nous sommes fiers d’avoir formé ces deux partenariats avec le CNRS, où chercheurs et industriels conjuguent leurs efforts en vue d'atteindre des objectifs scientifiques et technologiques majeurs. Cette incroyable synergie nous permet, ensemble, d’augmenter notre efficacité et de réaffirmer haut et fort le leadership de la France dans le secteur de la recherche et de l’innovation industrielle, et ce, en vue de renforcer notre souveraineté nationale dans les marchés à forte valeur ajoutée », déclare Philippe Godefroy, directeur général chez Winlight System.

« Ce partenariat exceptionnel avec Winlight montre que le CNRS sait accompagner les entreprises, quelle que soit leur taille. La collaboration entre la recherche fondamentale et les PME est un accélérateur d’innovations qui permet à ces entreprises de rester leader dans une compétition mondiale, même sur des marchés de niche. Ce partenariat va en outre contribuer au développement économique du territoire Sud-Est », ajoute Jean-Luc Moullet, directeur général délégué à l’Innovation du CNRS.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • 22 novembre 2021
    -
  • 3 juin 2019
    Optimiser l’efficacité énergétique en salles propres est une tendance forte depuis quelques années. Pour ce faire, un des leviers est une maintenance appropriée des installations de traitement d’air. Domaine d’activité très normalisé, la maintenance est régie ...
  • 8 avril 2019
    Contre quoi luttons-nous en salle propre ? Différents types de polluants (chimiques, particulaires, microbiologiques) sont présents dans l’air extérieur comme intérieur, y compris en salle propre. Leur source et leur concentration diffèrent d’un environnement à ...
  • 5 février 2019
    400 000 m2 de surface de salles propres estimée en France, d’après une étude menée, en 2016, par l’Aspec, avec une première estimation de 11 TWh (revue par enquête Ceren à 6 TWh en 2018). Un constat qui fait réagir. Cette prise de conscience a conduit à une volonté ...
  • 1 février 2017
    La surveillance particulaire au sens de la nouvelle version de l’ISO 14644-2 conduit à une nouvelle approche, celle de la gestion du risque. Cette révisison a notamment pour but de  mieux connaître son installation et son process afin de déterminer les meilleurs ...

Sélections thématiques

  • 17 mars 2017

    Avant-première produits ContaminExpo 2017

    À l’occasion de la 15e édition du salon ContaminExpo, les exposants présenteront leurs nouveautés. Parmi elles, les lauréats aux Prix de l’innovation dont la remise est prévue le 28 mars, durant le cocktail d'ouverture accessible ...

  • 18 octobre 2016 Sélection produits A3P 2016

    La 29e édition du congrès A3P se déroule du 15 au 17 novembre 2016 à l'espace Bellevue de Biarritz. Aperçu des nouveautés présentées à cette occasion.

  • 26 octobre 2015 Sélection produits A3P 2015

    La 28e édition du congrès A3P se déroule du 17 au 19 novembre 2015 à Biarritz. Aperçu des nouveautés présentées à cette occasion.

  • 24 mars 2015 Avant-première : les 9 nominés au Prix de l'Innovation ContaminExpo 2015

    ProcessPropre.fr présente en avant-première les neuf nominés au Prix de l'Innovation organisé par l'Aspec dans le cadre du salon ContaminExpo 2015. Les lauréats seront récompensés à l'occasion du cocktail d'ouverture le mardi 31 ...

  • 7 octobre 2014 Avant-première Congrès A3P 2014

    La 27e édition du congrès A3P se déroule comme à son accoutumée à Biarritz, du 14 au 16 octobre 2014. Salles Propres vous présente en avant-première un échantillon de nouveautés.

  • 25 septembre 2014 Avant-première Ultrapropre 2014

    Sélection de nouveautés exposées sur le salon Ultrapropre en 2014.    

  • 1 octobre 2013 Avant-première A3P 2013

    Compilation de produits et services présentés au congrès de l'A3P 2013.

  • 28 août 2013 Avant-première produits Sipec 2013

    Compilation de produits et services présentés au salon Sipec 2013.

  • 4 mars 2013 Avant-première : les 11 nominés au Prix de l'Innovation ContaminExpo 2013

    ProcessPropre.fr présente en avant-première les onze nominés au Prix de l'Innovation organisé par l'Aspec dans le cadre du salon ContaminExpo 2013. Les lauréats seront récompensés à l'occasion de la soirée de gala qui se tiendra le ...

  • 16 octobre 2012 A3P 2012: spécial 25e anniversaire

    Le congrès qui se déroulera à Biarritz du 23 au 25 octobre revêtit cette année un caractère particulier puisque l’Association pour les produits propres et stériles, l'A3P, fête son 25e anniversaire.  Les conférences seront ...

  • 20 septembre 2011 Avant-première Ultrapropre/Sipec

    Présentation des différentes innovations à découvrir au fil des allées du parc des expositions orléanais.

  • 1 février 2010 CONTRÔLE MICROBIOLOGIQUE DE L’AIR

    Innover pour répondre aux exigences. Si les dispositifs eux-mêmes n’évoluent guère, les fournisseurs axent leurs efforts sur les accessoires, milieux de culture et offres techniques afin de coller aux exigences réglementaires et aux besoins des utilisateurs.